A mon seul désir (Trident)

Accueil  /  Événements  /  Culturel  /  Page ouverte

Dans le cadre de : REGARDS DANSANTS

UN EVENEMENT PROPOSE PAR LE TRIDENT ET ARKANSO CIE

8ÈME ÉDITION

[focus] Gaëlle Bourges

D’APRÈS LA DAME À LA LICORNE

Créature fabuleuse, avec son corps de cheval et sa dent
de narval en guise de phallus -oups, pardon- de corne, la
licorne n’apparaît, paisible, qu’aux côtés de jeunes filles
chastes. Comme dans la célèbre tapisserie La dame à
la licorne visible à l’Hôtel de Cluny, à Paris, et dont
Gaëlle Bourges explore le langage avec A mon seul désir.
Fond rouge, profusion de fleurs, animaux plus ou
moins exotiques, demoiselle richement parée et licorne
sagement présente, chaque tableau figure un sens : le
toucher, le goût, l’odorat, l’ouïe, la vue… « Mon seul
désir » est la devise du sixième tableau. La chorégraphe
nous interpelle : de quel « seul désir » s’agit-il ? Depuis
cette fin de Moyen-Âge foisonnante de légendaires
chasses à la licorne, que traque-t-on vraiment, la vierge
ou la virginité ?! Quatre danseuses nues et un bestiaire
sauvage pour un étrange cérémonial de toute beauté !


Répondre

  • Description
  • Photos
  • Tags
  • +