Dark Union (Trident)

Accueil  /  Événements  /  Culturel  /  Page ouverte

En 1988, « Canard pékinois » est la première pièce d’un inconnu, alors à peine repéré comme interprète. Elle est son acte de naissance au monde de la danse : le nom de Josef Nadj s’impose, pour toujours, en une seule prise, novatrice et insolente. Depuis, le chorégraphe déroule le roman de sa mémoire en faisant exploser les limites entre théâtre et danse. Trente ans plus tard, « Dark Union » symbolise le chemin parcouru par l’artiste et par l’homme. Elle est la première transmission de Nadj à des interprètes d’une compagnie autre que la sienne. Elle insuffle, surtout, à ce souvenir lointain vécu par l’enfant Josef dans son village natal de Kanjiža en Voïvodine, douceur et énergie. On ne va pas se mentir, comme son nom l’indique, « Dark Union » raconte quelques brefs moments de bonheur, figés par le destin… C’est fatal, mais c’est beau ! Et c’est tout Nadj !


Répondre

  • Description
  • Photos
  • Tags
  • +