L’errance est humaine (Spring)

Accueil  /  Événements  /  Culturel  /  Page ouverte

Un spectacle co-accueilli par le Trident et la Brèche dans le cadre de SPRING Création Spring 2019
Jeanne Mordoj a le corps élastique et l’esprit affûté de celles qui tracent leur chemin avec entrain et liberté. Chez Jeanne, la femme s’expose à l’état sauvage, non domestiquée. Foraine dans l’âme, elle se joue des monstruosités, sa présence charnelle déroute : femme à barbe dans « L’éloge du poil » ou femme-poule dans « La Poème », elle ose tout, pour traquer la beauté, l’élan, l’humanité. Ce qu’elle nous annonce pour ce septième solo est une quête des traces que l’on laisse, des rituels que l’on invente, des liens que l’on enfouit, pour tenter de déjouer l’inéluctable : qu’il puisse ne rien rester de soi, après soi. Au printemps 2018, elle ne sait pas encore où cela mènera. Elle part simplement du postulat que s’il ne restait rien, alors l’instant présent serait infiniment plus précieux, l’impalpable peut-être plus intense, plus profondément vivant ! Patience, l’errance est humaine…


Répondre

  • Description
  • Tags
  • +