Romain Gary, le roman du double

Accueil  /  Événements  /  Culturel  /  Page ouverte

Ce portrait-roman débute par l’affaire Ajar. En 1974, Romain Gary invente Emile Ajar et signe de ce nom La Vie devant soi qui, l’année suivante, obtient le Prix Goncourt. Un prix que l’on ne peut recevoir deux fois et que Gary avait déjà obtenu avec Les Racines du Ciel. Pourquoi celui-ci s’obstine-t-il au secret ? La réponse à cette question se trouve dans le passé, dans l’enfance de Gary.

La bibliothèque Jacques Prévert et le Trident rendent hommage à l’auteur à la personnalité et au destin exceptionnel à l’affiche de notre saison.

Autour du spectacle « White dog »


Répondre

  • Description
  • Tags
  • +