Tremplin des musiques actuelles du Cotentin

Accueil  /  Archives  /  Page ouverte

Le Circuit, Les art’zimutés [page officielle], Musikensaire et ici_cherbourg vous invitent à assister au grand tremplin des musiques actuelles du Cotentin le samedi 30 novembre à l’Espace culturel Buisson de Tourlaville. 6 groupes ou artiste solo se succéderont sur scène : Octo, 170 39, Geminii, Fabrik2Rue, Natural Disorder et Lady Stealer.

170 39 :
Hybride et percutant, 170 39 est le fruit d’une collision inattendue entre une techno éclectique et le métal progressif moderne. Duo électronique Caennais formé en 2018 par Farlab et MDS, le projet part d’une poussée créatrice confrontant sans préméditation
un producteur ingénieur du son à un multi-instrumentiste passionné de théorie musicale.
Des textures électroniques léchées donnent alors vie à des ambiances menaçantes et à des rythmiques complexes poussant la techno dans ses derniers retranchements :
170 39 est une traque lunatique et sauvage à travers la terra incognita. Tantôt jungle extra-terrestre, tantôt labyrinthe apocalyptique, les multiples influences de cet olibrius musical en font une expérience immersive, nichée mais décloisonnée.
Après plusieurs performances aussi perturbantes que fascinante pour la scène locale,
c’est donc sous l’emblème du « Techno-prog » que sortira le premier EP éponyme
de 170 39 en avril 2019.

GEMINII :
Au coeur d’un flux immuable en fracture perpétuelle, Geminii est une chimère musicale à la dualité constante ; rugueuse et aérienne, organique et éthérée.
Trouvant son équilibre dans cette identité mutante, le quatuor caennais oppose ses différentes facettes en quête de synergies toujours plus intenses.
De cette intensité résulte un furieux mélange de riffs gras, de polyrythmes et d’accords riches et planants, le tout porté par une voix aux envolées brutes et écorchées.
Dans ces forces en confrontation perpétuelle, Geminii s’impose comme un esprit sauvage dans un voyage expiatoire.

FABRIK2RUE :
Artiste trap de Cherbourg ayant collaborer avec le langage des feats, maintenant en solo pour la creation du 3 Ep qui sortira en physique et digital pour 2020, enregistrement Bloody music,

LADYSTEALER :
Ces deux-là aurait pu se dire « oui » devant l’autel d’une église délabrée tellement ils ont partagé de projets et de scènes en tout genre depuis une dizaine d’années… Mais c’est avec Lady’Stealer qu’ils expriment le mieux leur véritable attachement au blues-rock des origines, au son gras et entêtant des culs de bouteilles sur les cordes en acier des dobros mal accordés.
Les deux acolytes plantent le décor et nous emmène au fin fond du Texas d’antan, au beau milieu d’une baston de saloon, à esquiver les bouteilles de bourbon qui fusent dans tous les sens cherchant un crâne à fracasser ou une bouche à désaltérer !
Voilà l’esprit distillé par ces deux normands, biberonnés aux sons des légendes du genre que ce soit les barbus de ZZ Top ou le fringant George Thorogood. L’efficacité de leur power blues sans concessions réveille les instincts primitifs et déchaîne les tavernes les plus paisibles…

NATURAL DISORDER :
Natural Disorder est un groupe actif depuis 2016 sur la scène normande.
Fondé en 2015 par Marsouin (batterie) et Margaux (guitare), le groupe se complète petit à petit suite à l’arrivée successive de Suzy (chant), Arthur (basse), puis Childé (guitare) et se créé rapidement une identité atypique et tapageuse : l’efficacité et le punch du rock alternatif couplés à la lourdeur et à l’éclectisme du metal progressif.
Des compositions voient rapidement le jour et le groupe se démarque aussitôt de la scène locale par ses rythmiques élaborées et sa couleur surprenante ; c’est ce son détonnant porté par une voix incisive et puissante qui amènera au groupe cette énergie qui fait maintenant leur credo.
Un an après avoir sorti leur démo auto-produite, Natural Disorder préparent leur premier album « Corrosion & Passion » pour 2019.

OCTO :
Âgé de 22 ans, Octo mélange son univers mélancolique à des sonorités modernes,
auteur, interprète, le jeune Caennais à su faire monter son pseudononyme dans le rap indépendant de la région.
Avec ses différentes expériences scénique, du Big Bang Café en pasant par le Cargö,
Octo veut avant tout créer son identité.
Inspiré depuis son plus jeune age par diférents styles musicaux, le jeune artiste veut augmenter ses connaissances et sa palette afin d’améliorer ses oeuvres.

Venez assister à cette soirée et encourager les musiciens !

ENTRÉE GRATUITE

Restauration sur place.


Répondre

  • Description
  • Photos
  • Tags
  • +